Au travers de nos articles, vous avez eu l’occasion de découvrir le bureau assis debout notamment sous l’angle des écrans et de l’ordinateur. Grâce à son réglage en hauteur, ce type de bureau modulable présente une grande polyvalence, et sert en fait à de nombreux usages.

Découvrez le avec Michelle G., retraitée et passionnée de couture, qui utilise le bureau KQUEO DYNAMIC 180 pour coudre rideaux et coussins, vêtements divers… et même des manteaux !



KQUEO : Bonjour Michelle, pouvez-vous présenter rapidement ?


Michelle G. : Bien sûr ! Je m’appelle donc Michelle, j’habite près de La Rochelle, et je suis retraitée après avoir enseigné pendant plus de 40 ans. Je fais partie d’un Club Santé Seniors MGEN (Mutuelle Générale de l’Education Nationale) au sein duquel je donne bénévolement des cours de couture.


La couture n’est pas mon métier, mais une véritable tradition familiale ; ma mère était couturière. J’ai donc toujours eu un goût pour les tissus, pour créer, pour coudre. J’ai eu envie de partager, et je donne donc des cours, pour apprendre ou réapprendre, réaliser des choses, en bienveillance et à l’écoute de chacun. J’ai un « programme », mais chacune fait selon ses envies.



KQUEO : Je vois, vous êtes donc une véritable passionnée de couture ?


M. G. : Effectivement, je couds beaucoup à la maison, c’est vraiment mon hobby, j’en ai fait une activité essentielle à côté d’autres activités. Je fais toutes sortes de pièces : des rideaux, des coussins, des vêtements pour moi et pour les autres… Les réalisations dont je suis la plus fière, ce sont les manteaux. Ça représente beaucoup de travail, surtout quand on est « amateur » comme moi, pas professionnelle.

 

KQUEO : C’est donc la couture qui vous a amené à choisir un bureau assis debout ?


M. G. : C’est ça, en fait j’ai commencé à le réaliser au moment du premier confinement. J’ai encore plus travaillé que d’habitude, et mon dos souffrait beaucoup de devoir porter les machines. Lorsque je coupais les tissus, je devais systématiquement me pencher, ce qui empirait évidemment les douleurs. En fait, j’avais besoin d’un bureau réglable en hauteur, car la hauteur « optimale » varie en fonction de mon activité : travail sur les patrons, sur les machines, coupe…


Je ne connaissais pas le principe du bureau assis debout au début, et au fur et à mesure de mes recherches, je l’ai découvert d’abord chez un concurrent. J’avais trouvé un premier fournisseur de matériel professionnel en ce sens, en Allemagne, pour un prix supérieur à 1500€, mais ils n’ont finalement pas pu me le livrer. J’ai donc demandé un autre devis auprès d’une entreprise française, pour un montant supérieur à 2000€…
Je ne désespère pas, je me suis dit qu’on allait bien trouver une solution. J’ai donc effectué à nouveau des recherches, cette fois avec les bons mots clés, et je suis tombé sur votre site.



KQUEO : Du coup, qu’est-ce qui vous a amené à choisir spécifiquement un bureau assis debout électrique KQUEO ?


M. G. : Pour être franche, j’avais vu l’équivalent chez un concurrent, mais l’objet me laissait circonspecte. Le plateau mesurait à peine plus d’1 cm et intégrait du carton, à tel point que certains utilisateurs indiquaient qu’il pouvait se plier sous le poids. Forcément, j’ai eu des craintes, au vu du poids des tissus et de ma machine professionnelle et lourde. Par ailleurs, je trouvais la structure bizarre : les pieds étaient fins, je craignais que ça vibre.

Alors forcément, ce sont autant de critères que j’ai examinés lorsque j’ai découvert le bureau assis debout DYNAMIC 180 par KQUEO : descriptif, réglages, épaisseur du plateau, vidéos d’utilisation, esthétique… Bref, j’ai été convaincue et j’ai décidé de passer à l’acte !



KQUEO : La livraison s’est bien passée ?


M. G. : Oui, j’ai reçu le bureau debout électrique assez rapidement. Il y avait juste une petite erreur de livraison, avec un plateau d’une autre couleur, mais cela me convenait quand même. Et surtout, quand j’ai contacté Dov, le fondateur, il m’a proposé une goulotte passe-câble en dédommagement. Je n’y avais pas pensé de base, mais c’est vrai que ça se révèle utile : quand je ne range pas mes machines, les câbles sont rangés et je peux donc faire le ménage plus facilement.



KQUEO : Et concernant le montage du DYNAMIC 180 ?


M. G. : Alors là, on était ravis ! Mon mari notamment, qui a l’habitude de monter des meubles, a trouvé ça génial. Le livret est d’une grande clarté, procède étape par étape, et j’ai aussi trouvé une vidéo de montage. Et alors le plus extraordinaire, c’est que le plateau est pré-percé : typiquement, on craint de passer à travers le plateau avec le perçage, mais là, ce n’est évidemment pas le cas. J’ai beaucoup aimé aussi l’organisation de la visserie : les vis sont bien rangées et étiquetées, alors qu’avec la concurrence, les vis peuvent arriver en vrac, avec un mode d’emploi peu évident.

Pour assembler le bureau assis debout KQUEO DYNAMIC 180, nous avons mis un peu moins de 2h, mais calmement, en prenant notre temps. Ça a marché du premier coup ! On voit que vous êtes des jeunes, vous avez bien réfléchi la conception.



KQUEO : Une bonne première impression donc ! S’est-elle confirmée lors de l’utilisation du bureau assis debout DYNAMIC 180 ?


M. G. : Tout à fait ! Chez moi, j’ai une grande pièce qui me sert d’atelier et, quand je couds, je peux facilement passer 3 à 4 heures d’affilées sur mon bureau assis debout électrique. Je m’en sers donc comme table de couture, à plusieurs hauteurs, en fonction de mon activité : utilisation de la machine, travail sur les patrons, coupe… Par ailleurs, j’ai choisi la dimension 1m80 car la plupart des tissus existent en 140 cm et sont pliés en deux. Je dispose donc d’un très bel espace pour travailler.

En position haute, sur les patrons, c’est nettement plus agréable. J’ai moins mal au dos, je n’ai pas ce problème de devoir me pencher comme sur une table classique lorsqu’elle n’est pas à la bonne hauteur. Bref, je suis pleinement satisfaite !



KQUEO : Vous semblez convaincue ! Vous recommanderiez donc le bureau assis debout DYNAMIC KQUEO à d’autres ?


M. G. : Oui, tout à fait, et d’ailleurs, j’ai déjà commencé ! J’en ai parlé autour de moi, je raconte comment il a été facile à monter, pratique et utile au quotidien. Bref, je raconte à tout le monde comment on est content !

 

Tiens, voilà qui n’est pas nous rappeler un certain Grégory et son avis sur KQUEO et le bureau assis debout DYNAMIC 200 ! 😉
Merci beaucoup pour votre temps Michelle, nous vous souhaitons de profiter toujours autant de votre bureau debout pendant de nombreuses années, et de continuer à réaliser de sublimes pièces cousues main ! 😊

11 février, 2022 — Angela Kunder